Quechua, où l’art de vendre des tentes publicitaires

Publié le par Florian



Sachant qu’un encart de 4 mètre sur 3 dans le métro coûte 500 € par semaine, 2000 € par mois, Quechua, la marque outdoor de Décathlon a choisi la bonne stratégie. Les premières tentes ont été vendu à plein tarif mais lorsque la marque a vu l’importance pour les associations de sans abris, du temps d’antenne dans les espaces médiatiques et d’emplacement dans les journaux, elle a décidé d’accorder dans tout ses magasins une ristourne si l’on vient de la part des EDQ. Des gens dénoncent la campagne de publicité déguisée au profit des enfants de Don Quichotte qui se sont installés Quai de la Jemmape depuis début décembre. Cette explosion publicitaire remet en cause la publicité dissimulée.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publié dans Débat

Commenter cet article

Sandy 08/01/2007 00:23

C'est vrai que c'est louche cette histoire.