Le Premier ministre canadien commente les propos de S. Royal

Publié le par Florian


Le Premier ministre canadien Stephen Harper a commenté les propos de la candidate du Parti socialiste à la présidentielle 2007, Ségolène Royal sur la souveraineté du Québec.


Ceci vient après la rencontre entre Ségolène Royal et le leader du Parti Québécois, le canadien André Boisclair, à Paris lundi dernier.


S. Royal, qui n'a jamais été au Québec, a dit que le Québec possédait des valeurs communes avec la France.


« L'expérience montre qu'il est fortement inapproprié pour un dirigeant étranger d'interférer dans les affaires démocratiques d'un autre pays » a déclaré Stephen Harper dans un communiqué. «Nous envisageons de célébrer le 400e anniversaire de la fondation du Canada à Québec avec le prochain président de la France». «Nous espérons que le prochain président montrera une compréhension de notre histoire commune, et le respect pour le Canada et les Canadiens que ce partenariat requiert.»


S. Royal a affirmé qu'elle n'interférait pas dans les affaires du Canada lorsqu'elle fit ce commentaire.


« ce n'est pas à la France de dicter aux Québécois ou aux Canadiens ce qu'ils doivent faire » a-t-elle déclaré. « Mais, d'un autre côté, les principes de souveraineté et de liberté me semblent absolument incontestables. »


« Ce que j'ai dit, et ce que je confirme, c'est que dans toute démocratie, le peuple qui vote est libre et souverain. Donc le peuple du Québec décidera librement de son destin lorsque le temps viendra, si il est consulté » a-t-elle dit hier.


L'ancien Président de le République française Charles de Gaulle avait déclaré « Vive le Québec libre » du balcon de l'hôtel de ville de Montréal en 1967. De Gaulle quitta le Canada peu après que l'ancien Premier ministre Canadien Lester Pearson s'en fut offusqué.


La souveraineté du Québec est l'objet de grands débats politiques au Canada. Les séparatistes du Québec luttent pour la sécession d'avec le Canada depuis plus de 40 ans.


Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article