8,6 % de chômeurs en décembre 2006

Publié le par Florian



Le taux de chômage s'est établit à 8,6 % à la fin du mois de décembre, 21,6 % pour les jeunes de moins de 25 ans présents sur le marché du travail, 7,8 % pour les actifs âgés de 25 à 49 ans et 5,8 % pour les actifs de 50 ans ou plus.

Selon le ministère de l'emploi, fin décembre 2006, 2.092.000 demandeurs d'emploi étaient inscrits en catégorie 1. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie 1 est en baisse de 1,0 % (-20 300) au mois de décembre en données corrigées des variations saisonnières (-0,9 % pour les hommes et -1,0 % pour les femmes). Le nombre de jeunes demandeurs d'emploi baisse de 0,8 %. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 diminue de 9,9 % (-10,2 % pour les hommes et -9,7 % pour les femmes).

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1+6 est en recul de 1,3 % au mois de décembre (sont inscrits en catégorie 6 les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité occasionnelle ou réduite de plus de 78 heures dans le mois), précise le ministère de l'emploi.

Selon lui, en décembre, le nombre de chômeurs de longue durée de catégorie 1, inscrits depuis au moins un an à l'ANPE, diminue de 1,4 %. Parmi eux, le nombre de chômeurs inscrits depuis un à deux ans baisse de 1,4 % et le nombre de ceux inscrits depuis deux à trois ans de 1,8 %.

Le taux de chômage au sens du BIT s'établit donc à 8,6 % à la fin du mois de décembre. Le taux de chômage s'établit à 21,6 % pour les jeunes de moins de 25 ans présents sur le marché du travail, 7,8 % pour les actifs âgés de 25 à 49 ans et 5,8 % pour les actifs de 50 ans ou plus.

Du côté des entrées et sorties de l'ANPE en catégorie 1 au cours des trois derniers mois, le nombre des inscriptions a augmenté. Le nombre des inscriptions en catégorie 1 enregistrées à l'ANPE au cours des trois derniers mois augmente de 3,5 % par rapport aux trois mois précédents. Ces entrées font suite à un licenciement économique sont en hausse (+6,3 %), tout comme celles faisant suite à un licenciement pour un motif autre qu'économique (+3,2 %), celles consécutives à une fin de mission d'intérim (+5,5 %) et celles concluant une fin de contrat à durée déterminée (+5,2 %). Le nombre de premières entrées s'accroît aussi de +9,8 % ajoute le ministère de l'emploi.

Les sorties de l'ANPE au cours des trois derniers mois augmentent par rapport aux trois mois précédents (+3,8 %). Les sorties pour entrées en stage sont en baisse (-4,9 %) alors que les sorties pour reprises d'emploi déclarées augmentent de 0,7 %.

Jean-Louis Borloo a commenté mardi cette nouvelle baisse du chômage en France au mois de décembre. Il a tenté de désamorcer la polémique sur les chiffres de l'emploi à moins de trois mois du premier tour de l'élection présidentielle. Pour lui, il n'est pas question de « mettre un crêpe pour m'excuser que les chiffres continuent à s'améliorer », en réponse aux critiques de la gauche et du collectif ACDC (« Les autres chiffres du chômage ») qui accusent le gouvernement de « dissimuler » les vrais chiffres du chômage.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ced 06/02/2007 00:18

Tiens il s'est rasé la mousatche Groucho Marx ? ;-)