Financement des jeunes pour leurs études

Publié le par Florian


La précarité des jeunes est devenu un problème majeur dans notre pays. Quelle est sa réalité ? La difficulté de financer ses études, difficulté de trouver un logement décent, de se déplacer…

Les candidats à l’élection présidentielle se sont exprimés pour apporter des réponses :

Pour Nicolas Sarkozy, la vie étudiante sera transformée grâce à un effort sur le logement, la création de campus universitaires dignes de ce nom, l’ouverture des bibliothèques sept jours sur sept, et l’expérimentation de l’implication des régions. Les bourses doivent devenir un soutien significatif pour les familles qui ont du mal à financer les études de leurs enfants et pour les élèves méritants. Cela passe par quatre engagements :

- Une simplification déterminée des procédures d’attribution avec un seul dossier pour tout le parcours de l’étudiant dans le supérieur ;
- Des bourses versées dès septembre au moment de la rentrée ;
- Une vraie compensation pour les étudiants qui vont étudier loin de leur famille ;
- L’attribution de bourses aux enfants des classes moyennes. Et les étudiants qui ont de bons résultats verront le montant de leur bourse augmenter. Cela s’appelle récompenser le mérite !

 

Ségolène Royal, si elle est élue, s’engage à mettre en place une allocation autonomie sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l’entrée dans la vie active. Cette allocation serait estimée à 300€ par mois.

Quant à François Bayrou, il se montre favorable à une augmentation des bourses en volume et en niveau (afin que les classes moyennes en profitent), à un accès facilité au logement et au transport et à une ouverture continue des bibliothèques.


Publié dans Débat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article