Le choix de Ségolène Royal est "une énorme connerie", Bayrou "c'est pire"

Publié le par Florian


Bernard Tapie a estimé que le choix de Ségolène Royal comme candidate socialiste à la présidence de la République était "une énorme connerie", dans une interview au quotidien Aujourd'hui en France/le Parisien paru mardi.

"Le candidat de mon choix était Dominique Strauss-Kahn. C'était le plus expérimenté, le plus compétent, le plus proche de mes idées. Les militants socialistes ont choisi Ségolène Royal", a affirmé l'ancien ministre de François Mitterrand.

"A l'époque, j'ai pensé qu'ils faisaient une connerie. Mais je n'ai rien dit. J'ai attendu de voir comment la campagne allait se dérouler. Eh bien, après trois mois de débats, d'émissions télé, d'échanges d'arguments, je suis encore plus sûr aujourd'hui. Je ne dis plus: c'est une connerie. Je dis: c'est une énorme connerie".

M. Tapie, qui a apporté son soutien au candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy, souligne qu'il "préfère toujours la gauche à la droite" mais que "l'avenir de la France (l)'intéresse plus que celui du PS". "Or qu'on l'aime ou pas Sarkozy est - de très loin - le plus compétent pour diriger le pays".

"Ségolène Royal n'a pas l'expérience. Tout le monde le sent bien. Et en privé, la plupart des responsables socialistes ou radicaux le reconnaissent".

M. Tapie estime par ailleurs que la candidature de François Bayrou (UDF) "c'est pire". "Officiellement, il nous propose ni droite ni gauche. En réalité, c'est juste faites-moi confiance. Ca ne va pas loin".

A la question "auriez-vous passé un deal avec Nicolas Sarkozy?" Bernard Tapie rétorque: "rien du tout, pour moi la politique c'est fini. Je ne me présenterai plus jamais à une élection. Je n'ai donc rien à espérer, ni à craindre. Je me sens libre".

A propos de la polémique sur les déclarations de Nicolas Sarkozy attribuant aux gènes la responsabilité de la pédophilie, M. Tapie estime que "dire que l'on +naît pédophile+ ou que les suicides sont dus à un facteur génétique, ce n'est pas très adroit."


Source AFP

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Florian G. 13/04/2007 03:43

Bonjour Théo,
Je démens formellement tes propos, ils ont dit clairement et à plusieurs reprises que la sécurité ne laissait pas rentrer les personnes à causes d'objets et des drapeaux ! On a eu le droit à un acharnement sur les responsables de la sécurité pendant 50 minutes. Après avoir compté le nombre de participants, j'ai été rencontrer le responsable de la sécurité et a approuvé mes calculs et mes chiffres. Il s'avère que le maximum autorisé est de 4 personnes par mètre carré pour la fosse, donc grand maximum 2000. Ajoutons les 2300 des gradins et les 410 personnes de l'extérieur. On est loin des milliers de personnes qui ne pouvaient pas rentrer à cause de la sécurité, qui, je cite "finira par craquer" d'après les élus socialistes. Sachant que l'évacuation aux nouvelles normes est établie en 5 minutes par tranche de 500 personnes, j'imagine mal rentrer plus de personnes.
Si les élus ne se serraient pas acharnés au micro pour faire croire que la sécurité était "anti-ps" il n'y aurait pas eu ses histoires. Même le maire de la ville a été mis en cause sans aucune raison.
Bon, recentrons-nous vers du concret. Je n'ai aucune animosité envers le ps ou d'autres partis politiques, le MJS a l'entrée ne dira pas le contraire !!! Les personnes concernées sauront pourquoi je dis cela. C'est dommage de devoir toujours se justifier après propos.
Le MJS54 et le MJS57, je vous aime ...

Nicolas 12/04/2007 13:36

Cher Théo,
Je vous en prie regarder les articles de ce jour, ils annoncent entre 4000 et 4500 personnes venues écouter Ségolène Royal hier à Metz. Force est de constater que c'est un échec malgré votre tractage massif sur le département et les collages nombreux.
Au passage, vos homologues luxembourgeois annoncent sur leur site  3500 personnes présentes. Ne me dîtes pas qu'ils sont à la solde de l'UMP.

théo 12/04/2007 11:59

Merci d'afficher ce soutien, cela fait beaucoup pour la cause des adversaires de Sarkozy..
Bref, je réagis à la vidéo publiée par vos soins sur Youtube après le meeting de Royal à Metz. Primo, il n'a jamais été dit que les drapeaux avaient été interdits, mais qu'ils avaient FAILLI être interdits (des négociations ont dû être engagées). Deuzio, votre vidéo montre un plan large du parvis des Arènes, or il se trouve qu'un nombre spectaculaire de personnes étaient encore regroupées le long de la salle, à la file indienne…
Les images, c'est connu, ne disent pas tout.